Société : les jeunes, grands perdants de la crise

0
Plus de cours, plus de petits boulots, plus de soirées entre amis… Le Président l’a reconnu, les jeunes « vivent un sacrifice terrible ». La crise sanitaire a mis leurs vies sociales, étudiantes et affectives entre parenthèses. Après 365 jours de restrictions, comme se porte cette génération que certains disent sacrifiée ?

Un reportage de Fanny Bragard

Partager

Les commentaires sont fermés.