Patrimoine : Camp du Ban Saint-Jean, une mémoire à préserver

0
Sur la commune de Denting, près de Boulay, le Camp du Ban Saint-Jean tombe en désuétude.
De 1941 à 1944, le camp alors aux mains des allemands est transformé en stalag. Plus de 300 000 prisonniers d’Europe de l’Est, notamment des Ukrainiens, transitent par le Ban Saint-Jean. 23 000 hommes y perdront la vie.
Laissés aux quatre vents, les bâtiments se dégradent et menacent de s’effondrer. Propriété du site, la commune de Denting souhaite reconvertir les 115 hectares en y implantant des éoliennes et des panneaux photovoltaïques. Un projet qui ne fait pas l’unanimité au sein de l’Association Franco-Ukrainienne.
Partager

Les commentaires sont fermés.