Agriculture : une mobilisation comme un cri de détresse

0
La loi Egalim, votée en 2018, s’engageait à assurer aux éleveurs une meilleure rémunération grâce à de meilleurs prix de vente des produits laitiers. Mais aujourd’hui, le constat est amer : les industriels et la grande distribution ne joueraient pas le jeu et les éleveurs peinent toujours à vivre de leur travail. Les Jeunes Agriculteurs de la Moselle et la FDSEA 57 ont arpenté ce matin les rayons des supermarchés pour afficher les mauvais élèves et sensibiliser les consommateurs.

Un reportage de Gaële Thisse

Partager

Les commentaires sont fermés.